• dévore!

    Dors, je veille sur toi.
    Déclenche ce sommeil réparateur et ouvre ton cœur.
    Laisse moi entrer dans tes rêves et songe au bonheur d'être l'acteur de tes fantasmes.
    Aucun marasme, mais un spasme des muscles érecteurs, je suis le moteur.
    Encore, un effort, je veux que tu sois au plus profond de moi.
    En moi, c'est ça.
    Laisse toi aller et venir.
    Respire, construis un empire, pour ton vampire, et ne pense pas à notre devenir.
    Demain c'est loin.
    Mords...
    Oui, mords, et dévore pléthore de vices et glisse ta faim en prémices de tes mains.
    Moribond !
    Sale con !
    Vas-tu renaître, cicatriser ?
    Pénètre.
    Ma fleur du mal se sent mâle.
    Mort.
    Et vide de vie, de toute envie.
    Je revis car je suis au creux de tes bras.
    Putrides sont tes pensées, tétaniques sont tes actes.
    Frissons factices.
    Je m'enlise dans le malsain.
    Dévore...
    Mort, mords,...

  • Commentaires

    1
    LaRousse
    Mercredi 26 Mai 2004 à 13:48
    ..
    Je suis de retour ici et que trouve ?? Encore des joulies paroles. Arf l'on ne voit pas grand chose avec du noir sur du pourpre..
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :