• réflexion philosophique

    Familiarise toi avec l'idée que la mort n'est rien, car tout bien et tout mal résident dans la sensation; or la mort est la privation de cette dernière. Cette connaissance certaine que la mort n'est rien pour nous a pour conséquence que nous aprécions mieux les joies que nous offre la vie éphémère parce qu'elle n'y ajoute pas une durée illimitée, mais nous ôte au contraire le désir d'immortalité. Ainsi celui des maux qui nous fait le plus frémir n'est rien pour nous puisque tant que nous existons la mort n'est pas et que lorsque la mort est là nous ne sommes plus. La mort par conséquent n'a aucun rapport avec les vivants, ni avec les morts étant donné qu'elle n'est rien pour les premiers et que les derniers ne sont plus rien pour elle...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :